Rachmaninoff Festival

ven 12.02.21 20:00
BOZAR
Prix des tickets
€ 46, 38, 24, 10
dim 14.02.21 14:30
BOZAR
Prix des tickets
€ 46, 38, 24, 10

Vendredi 12.02:

L'île des morts, op. 29

Concerto pour piano et orchestre n° 1 en fa dièse mineur, op. 1 

Le rocher, op. 7 

Concerto pour piano et orchestre n° 2 en ut mineur, op. 18


Dimanche 14.02:

Rhapsodie sur un thème de Paganini, op. 43

Scherzo en ré mineur

Concerto pour piano et orchestre n° 4 en sol mineur, op.40

Concerto pour piano et orchestre n° 3  en ré mineur, op. 30    

En deux concerts titanesques, le Belgian National Orchestra interprète tous les concertos pour piano du compositeur russe Sergei Rachmaninoff ainsi que la Rhapsodie sur un thème de Paganini, également écrite pour piano et orchestre. Cet événement d’envergure rassemblera deux pianistes de stature internationale : l’Ouzbèke Behzod Abduraimov et le Russe Denis Kozhukhin (Premier Prix du Concours Reine Élisabeth 2010).

C’est à l’âge de 18 ans, débordant de confiance en lui, que Sergei Rachmaninoff composa son Premier Concerto pour piano. Une année plus tard, il tomba pourtant dans une profonde dépression suite à la création désastreuse de sa Première Symphonie. Un traitement thérapeutique par hypnose lui permit de recommencer à composer et de donner naissance au Deuxième Concerto pour piano, une œuvre qu’il dédia au psychiatre l’ayant suivi. Quant au Troisième Concerto pour piano, il le composa pour une tournée américaine en guise de carte de visite. Après le début de la Révolution russe en 1917, le compositeur s’installa définitivement aux États-Unis, mais arrêta de composer : il ne signa que six oeuvres au cours des vingt dernières années de sa vie, dont le Quatrième Concerto pour piano (assez mal reçu dans un premier temps) et la Rhapsodie sur un thème de Paganini (qui peut être considérée comme un concerto pour piano à mouvement unique).

 

Cristian Măcelaru, direction

Behzod Abduraimov, piano

Denis Kozhukhin, piano

Artistes

Cristian Măcelaru

Newly appointed Chief Conductor of the WDR Sinfonieorchester, Cristian Măcelaru is one of the fast-rising stars of the conducting world.

Denis Kozhukhin

[Kozhukhin’s] dazzling performance … must have lifted Orchestra Hall a few feet off its foundation.

Behzod Abduraimov

With prodigious technique and rhapsodic flair, Mr.