Nemanja Radulović Khachaturian - Brahms Hungarian Dances

Bozar
Bruxelles
ven 07.10.22 20:00
Prix des tickets
€ 64 - 50 - 36 - 18
De Warande - Turnhout
Anvers
jeu 06.10.22 20:15
Prix des tickets
€ 15 - 25 - 28
Bozar
Bruxelles
dim 09.10.22 15:00
Prix des tickets
€ 40 - 30 - 20 - 12

7.10.2022 - Symphonic Hour 

Zoltán Kodály, Háry János Suite

Aram Khachaturian, Violin Concerto in D minor

 

6 & 9.10.2022

George Enescu, Romanian Rhapsody No. 1 in A major

Aram Khachaturian, Violin Concerto in D minor

Zoltán Kodály, Háry János Suite

Johannes Brahms, Hungarian Dances No. 1-5

Aram Khachaturian est, aux côtés de Shostakovich et Prokofiev, l’un des trois grands compositeurs de la période soviétique. Né en Arménie, il s’installe à Moscou à l’âge de 18 ans. Son Concerto pour violon, composé en étroite coopération avec le célèbre violoniste (et lauréat légendaire du Concours Reine Elisabeth) David Oïstrakh, fait clairement entendre l’influence de la musique populaire arménienne. Il enchante par son caractère extrêmement mélodieux.

Dans l’opéra Háry János du compositeur hongrois Zoltán Kodály, un vétéran tient le rôle principal. Jour après jour, l’ancien hussard vante dans une auberge ses prétendus exploits. Il aurait entre autres conquis le cœur de Marie-Louise, la femme de Napoléon, et défait à lui tout seul l’armée napoléonienne à Milan. Et il prétend avoir finalement renoncé à épouser Marie-Louise pour revenir en Hongrie, car il avait le mal du pays. En 1927, un an après la création de son opéra, Zoltán Kodály rassemble les temps forts orchestraux de Háry János dans une suite orchestrale en six mouvements. Cette œuvre célèbre pour orchestre, où les influences de la musique populaire abondent, entend dépasser – selon le compositeur – les frustrations politiques pour incarner la puissance poétique du folklore. Le cymbalum, version hongroise du tympanon, se voit confier une place centrale.

« Des enfants tsiganes dont je ne suis pas le géniteur, mais que j’ai nourris de beurre et de lait », telle est l’image utilisée par Johannes Brahms pour décrire ses Danses hongroises à son éditeur. Ces danses, qui sont sans doute l’œuvre la plus connue du compositeur, trouvent leur origine dans son amitié avec le violoniste hongrois Eduard Reményi. Celui-ci lui fit découvrir la « musique populaire de style tsigane » lors de tournées communes. Brahms fut à ce point séduit que pendant un certain temps, il ne put s’empêcher d’improviser au piano ces danses de style hongrois pour ses amis. Au départ, il ne tenait pas à transcrire cette musique – tout le plaisir résidant pour lui dans l’improvisation – mais il se laissa finalement convaincre et publia les Danses hongroises dans une version pour piano à quatre mains. Brahms orchestra lui-même plus tard les danses n° 1, 3 et 10. Les autres danses ont été orchestrées par des amis compositeurs, entre autres par Antonín Dvořák.

 

Stanislav Kochanovsky, chef d'orchestre
Nemanja Radulović, violon

 

Artistes

Stanislav Kochanovsky

Stanislav Kochanovsky was born in and studied at St. Petersburg Conservatoire and is now considered one of the brightest and most promising young conductors heralding from Russia today.

Nemanja Radulović

Serbian-French violinist Nemanja Radulović champions the power of music to bring people together with his unique energy and candour, thrilling virtuosity, depth of expression, and adventurous progr