Antony Hermus conducts Tristan und Isolde

Bozar
Bruxelles
dim 03.12.23 15:00
Prix des tickets
€ 48 - 40 - 26 - 12

Richard Wagner, Tristan und Isolde (compilation Henk de Vlieger)

 

Avant le concert, le chef d'orchestre principal Antony Hermus donnera une introduction multilingue de 14h à 14h30 dans le Salon Ovale, en compagnie de Henk de Vlieger, qui a compilé Tristan und Isolde. L'accès à l'introduction est gratuit sur présentation du ticket de concert. Assurez-vous d'arriver à temps car les places sont limitées.


UN DÉSIR SANS FIN

Peu d’oeuvres ont influencé l’histoire de la musique aussi profondément que le drame musical de Wagner, Tristan und Isolde. Le chef d’orchestre et spécialiste de Wagner, Antony Hermus, interprète un arrangement orchestral de 70 minutes réalisé par le compositeur néerlandais Henk de Vlieger. Cet arrangement a été étendu, spécialement pour ce concert, afin d’inclure le duo d’amour original du deuxième acte et l’Isoldes Liebestod du dernier acte. Dans ce celui-ci, la soprano finlandaise Miina-Liisa Värelä se glisse dans la peau d’Isolde tandis que le grand ténor suédois Michael Weinius chante le rôle de Tristan.

Les mythes celtiques entourant la figure de Tristan - un chevalier du monde du roi Arthur - ont inspiré Wagner pour composer ce qui est peut-être le drame amoureux le plus intense de tous les temps. Mais la philosophie d’Arthur Schopenhauer est tout aussi importante que le roman en vers de Gottfried von Straßburg, Tristan. Selon ce philosophe, le «salut» réside uniquement dans la négation de la volonté de vivre. Wagner l’exprime de façon magistrale : ses accords nostalgiques ne trouvent pas de repos pendant des heures - le désir grandit et grandit - jusqu’à ce que finalement, pendant l’Isoldes Liebestod, tout se résolve une tonalité plus haute que celle dans laquelle le drame musical a commencé. L’union de Tristan et Isolde n’est possible que dans la mort. La partition exigeante est connue pour épuiser le public, émotionnellement, psychologiquement et physiquement. Cependant, la rédemption à la fin de Tristan und Isolde est d’autant plus grande. «Le monde est pauvre pour celui qui n’a jamais été assez malade pour goûter à ce ‘plaisir infernal’», a écrit un jour Nietzsche.

 

Antony Hermus, chef d'orchestre
Miina-Liisa Värelä, Isolde
Barbara Kozelj, Brangäne
Michael Weinius, Tristan
Florestan Bataillie, narrateur

 

 

© Photo by Marin Driguez

Artistes

Antony Hermus

Antony Hermus was recently appointed Chief Conductor of the Belgian National Orchestra, starting an initial four-year term in September 2022 with a Designate year.

Miina-Liisa Värelä

Soprano Miina-Liisa Värelä has undeniably left an indelible mark on the operatic landscape, showcased in a series of acclaimed recent performances.

Barbara Kozelj

Slovenian mezzo-soprano Barbara Kozelj has established herself as a charismatic and versatile soloist and musician.

Michael Weinius

The Swedish tenor Michael Weinius is one of the most sought-after dramatic tenors.