Hartmut Haenchen

dim 09.12.18 15:00
BOZAR
Prix des tickets
€46 – €38 – €24 – €10

Anton Bruckner, Symphonie Nr. 4 Es Dur "Romantische"

Johannes Brahms, Symphonie Nr. 1 in c-moll, op. 68

L’Enfer de la perfection : Brahms & Bruckner

C’est grâce à Otto Kitzler, son professeur d’orchestration, qu’Anton Bruckner découvre la musique de Wagner, qui va bouleverser sa vie de musicien. Bruckner décide alors de troquer l’orgue d’église familier pour l’estrade. Sous la baguette d’Hartmut Haenchen – sacré « chef de l’année » par Opernwelt en 2017 –, sa Troisième Symphonie (1ère version, 1872-73) est entre de meilleures mains que celles du compositeur lui-même. En effet, lors de la création de l’œuvre en 1877, Bruckner fut contraint de diriger lui-même la représentation. Son manque d’expérience conduisit le public à quitter petit à petit la salle, suivi par l’orchestre. Avec cette Troisième Symphonie, nous entamons un cycle consacré à Bruckner avec Hartmut Haenchen que nous poursuivrons la saison prochaine.

Si Bruckner a pris douze ans pour mener à bien sa symphonie, Brahms a quant à lui travaillé pendant vingt-et-un ans à sa Première Symphonie, qu’il termine en 1876. Le perfectionnisme ne leur laissait pas de répit. Sous l’emprise de son admiration pour les symphonies de celui qui fut son exemple, Beethoven, Brahms se remettait sans cesse en question. Tout ce qui ne correspondait pas à ses critères extrêmement élevés était détruit sans pitié. Voilà donc un programme qui fait la part belle à deux perfectionnistes.

Artiesten

Hartmut Haenchen

Hartmut Haenchen's high intellect and musical integrity have secured his place in the forefront of musical life.