Khachatryan plays Bruch

Bozar
Bruxelles
ven 29.03.24 20:00
Prix des tickets
€ 48 - 40 - 26 - 12
Palais des Beaux-Arts de Charleroi
Hainaut
sam 30.03.24 20:00
Prix des tickets
€ 18 - 15

Sofia Gubaidulina, Das Gastmahl während der Pest
Max Bruch, Violin Concerto No. 1 in G minor, Op. 26
Sergei Prokofiev, Romeo and Juliet, Op. 64 (selection)


CONCERTO POUR VIOLON ET HISTOIRE D’AMOUR

Âgée aujourd’hui de 92 ans, la compositrice d’origine tatare et russe, Sofia Gubaïdoulina, a grandi sous Staline, a reçu les encouragements de Shostakovich lors de son examen final de composition à Moscou et vit en ermite près de Hambourg depuis l’effondrement de l’Union soviétique. Le titre de son oeuvre pour orchestre Das Gastmahl während der Pest (2006) fait référence à la pièce de théâtre éponyme écrite par Pouchkine. Dans cette pièce, qui se déroule en 1665, pendant la grande peste de Londres, une joyeuse compagnie célèbre la vie en festoyant autour d’un somptueux banquet. Rien ne semble pouvoir troubler cette ambiance de fête, pas même le défilé des corbillards ni un pasteur moralisateur.

Sergey Khachatryan, vainqueur du concours Reine Elisabeth en 2005 et favori du public, revient en Belgique pour interpréter le très célèbre Concerto pour violon n° 1 de Max Bruch. Ce dernier a écrit cette œuvre à un âge relativement jeune. Cependant, la composition a été difficile : Bruch, très insatisfait de la première représentation, repris la partition et l'envoya à Joseph Joachim, le violoniste le plus célèbre de son époque. Sur base des suggestions de Joachim, Bruch modifia radicalement le concerto. En 1868, la version définitive du Concerto pour violon n° 1 a été présentée en première, cette fois avec Joseph Joachim comme soliste. Bien que Bruch ait composé par la suite un Deuxième et un Troisième concerto pour violon, son Premier concerto pour violon reste à ce jour son œuvre la plus jouée. Joseph Joachim dira plus tard que ce concerto de Bruch est "l'œuvre la plus riche et la plus séduisante" qu'il connaisse.

Lorsque Sergei Prokofiev s’est mis à l’écriture de son Roméo et Juliette en 1934, il ne se doutait pas des obstacles auxquels se heurterait la création de ce ballet. Comme les autorités soviétiques lui mettaient des bâtons dans les roues et que les théâtres manquèrent plusieurs fois à leurs engagements, Prokofiev décida, au bout de plusieurs années, de compiler les temps forts de sa partition musicale, longue de plus de deux heures, pour en faire trois suites symphoniques. Il pouvait ainsi faire connaître sa musique en attendant la création de son ballet. Le Belgian National Orchestra, dirigé par le chef d'orchestre associé Michael Schønwandt, joue des extraits de ces trois suites symphoniques.

 

Michael Schønwandt, chef d'orchestre
Sergey Khachatryan, violon

 

© Photo by Marco Borggreve

Artistes

Michael Schønwandt

Michael Schønwandt, born in Copenhagen, is Principal Conductor of the Opéra Orchestre National de Montpellier.

Sergey Khachatryan

Born in Yerevan, Armenia, Sergey Khachatryan won First Prize at the VIII International Jean Sibelius Competition in Helsinki in 2000, becoming the youngest ever winner in the history of the competi