Stanislas Kochanovsky & Vilde Frang (violon)

ven 05.10.18 20:00
BOZAR
Prix des tickets
€46 – €38 – €24 – €10
dim 07.10.18 15:00
BOZAR
Prix des tickets
€46 – €38 – €24 – €10

Benjamin Britten, Concerto for violin and orchestra No. 1, op. 15

Sergey Prokofiev, Roméo et Juliette, op. 64

Mal du pays

« Les nouvelles d’Espagne me rendent malade. Les rebelles fascistes semblent l’emporter (…) Dire que Toni [Antonio] et Peggy Brosa sont sur place ! Prions pour que demain nous apporte de meilleures nouvelles », lisons-nous dans le journal intime de Britten en juillet 1936. Quatre années plus tard, son ami Antonio Brosa – un célèbre violoniste espagnol – interprète la première mondiale du Concerto pour violon de Britten à New York. Le Concerto pour violon est la réponse du compositeur aux atrocités de la Guerre civile d’Espagne (1936-39). La lamentation du violon soliste est brutalement interrompue par un thème de nature militaire confié à l’orchestre. Britten se préoccupait beaucoup de la montée des systèmes totalitaires en Europe. Le compositeur pacifique s’était réfugié en Amérique du Nord juste avant l’éclatement de la Deuxième Guerre mondiale dans une Europe belliqueuse.

La confrontation tragique des deux partis opposés dans la Guerre civile espagnole – les Nationalistes et les Républicains – rappelle celle qui divise la Maison des Capulets et celle des Montaigus, les deux familles rivales de l’histoire de Roméo et Juliette. Inévitablement, le conflit entre des forces radicalisées antagonistes mène à la tragédie. Contrairement aux habitudes, Prokofiev envisage de terminer son ballet Roméo et Juliette (1938) sur une touche positive : le couple emblématique danse vers un avenir prometteur. Mais « les vivants peuvent danser, pas les morts. » Malgré cette fin retravaillée – Prokofiev doit lui aussi se plier à l’original –, le ballet reste optimiste et évoque la survie de l’amour après la mort. Ce même optimisme se retrouve dans le Concerto pour violon de Britten, où l’idéalisme s’épanouit comme une fleur sur le sol brûlé d’un champ de bataille.

Artiesten

Stanislav Kochanovsky

Stanislav Kochanovsky was born and studied in St.

Vilde Frang

Vilde Frang’s profound musicianship and exceptional lyricism has elevated her as one of the leading and most individual young artists.