Miloš Karadaglić & Concierto De Aranjuez

RTBF - Musiq3
ven 11.06.21 20:00

Sofia Gubaidulina, Fairytale poem

Joaquin Rodrigo, Concierto de Aranjuez

Mikhaïl Glinka, Capriccio brillante on the "Jota aragonesa"

Sergey Prokofiev, Symphonie n° 3 en ut mineur, op. 44

Feux Espagnols et Russes

Le modernisme de la compositrice tataro-russe Sofia Gubaidulina n’était pas apprécié en Union soviétique. Elle n’était autorisée qu’à composer des bandesson pour des documentaires, des films d’animation et des programmes radiophoniques. Fairytale Poem a d’abord été conçue comme musique d’accompagnement radiophonique de la fable tchèque La Petite Craie, qui raconte l’histoire d’une petite craie rêvant d’être utilisée par un artiste, mais voyant sa taille réduire de plus en plus au fil d’une leçon ennuyante de mathématiques. Un petit garçon vole alors la craie et commence à dessiner dans la rue. La craie est si heureuse qu’elle ne se rend pas compte qu’elle va bientôt disparaître à force d’être utilisée. Sofia Gubaidulina vit dans cette fable une métaphore de la vie d’artiste et retravailla la musique pour en faire un poème symphonique autonome.

Le Concierto de Aranjuez est l’oeuvre la plus connue de Joaquín Rodrigo. Ce concerto pour guitare, composé au lendemain de la guerre civile espagnole, évoque les jardins du Palais royal d’Aranjuez, où Rodrigo se promenait souvent pendant sa jeunesse – souvent en compagnie de Victoria, sa future femme. Dans le deuxième mouvement, Rodrigo replonge dans son expérience la plus traumatisante : son premier fils mort-né et l’incertitude quant à la survie de sa femme (que le compositeur aveugle considérait comme la lumière de sa vie).

L’un des plus grands projets opératiques de Prokofiev – L’Ange de feu – fut aussi d’emblée l’une de ses plus grandes déceptions. Après avoir passé neuf ans à composer cet opéra, l’oeuvre peinait à être interprétée. Prokofiev était si déçu qu’il décida d’en associer les meilleurs passages dans une suite. Étant donné que les deux thèmes principaux se prêtaient à merveille à l’exposition d’une sonate de tempo rapide, la suite prit vite la forme d’une symphonie complète. La Troisième Symphonie de Prokofiev est une oeuvre complexe et à l’instrumentation difficile, qui rend particulièrement bien l’ambiance sombre de L’Ange de feu. L’opéra n’a été donné en public qu’après la mort de Prokofiev, mais connaît depuis le succès dans le monde entier.

 

Aziz Shokhakimov, direction

Miloš Karadaglić, guitare

Artistes

Aziz Shokhakimov

 "[..] the young conductor Aziz Shokhakimov gave substance to the intense [Shostakovich] 10th Symphony.

Miloš Karadaglić

“Love at first listen” is how Miloš describes the moment when, as a child in Montenegro, he first picked up the old guitar that was lying around his childhood home gathering dust.