Victor Julien-Laferrière & Schumann

ven 25.09.20 19:00
BOZAR
Prix des tickets
€ 30
ven 25.09.20 21:15
BOZAR
Prix des tickets
€ 30
sam 26.09.20 20:00
Cultuurcentrum Hasselt
Prix des tickets
€ 28 - 14
dim 27.09.20 14:00
BOZAR
Prix des tickets
€ 30
dim 27.09.20 16:15
BOZAR
Prix des tickets
€ 30

Robert Schumann, Concerto pour violoncelle et orchestre en la mineur, op. 129

Maurice Ravel, Pavane pour une infante défunte

Joseph Haydn, Symphonie n° 103 en mi bémol majeur "Roulement de timbales"

Musique de chambre symphonique

On retrouve une atmosphère intime dans le Concerto pour violoncelle de Robert Schumann, qui rejette une trop grande virtuosité au profit d’un lyrisme chaleureux. Robert Schumann aimait tout particulièrement le violoncelle et apprit lui-même à en jouer après avoir été forcé d’abandonner le piano suite à une blessure à la main droite.

Maurice Ravel composa la Pavane pour une infante défunte à une époque à laquelle on regardait l’Espagne du 16e siècle avec nostalgie. Le terme « infante » était alors utilisé pour faire référence aux enfants des monarques espagnols. On le retrouve notamment aussi dans les titres des tableaux de Velázquez. Ravel composa d’abord sa Pavane pour piano, mais arrangea ensuite cette petite oeuvre touchante pour grand orchestre.

Une saison baptisée « RHYTHM! » ne serait pas digne de ce nom si elle n’incluait pas la Symphonie des timbales de Joseph Haydn. Après avoir été remercié à la cour des Esterházy, Haydn entreprit, à la fin de sa vie, quelques voyages musicaux à Londres en tant qu’artiste indépendant. Il en résultat les douze symphonies londoniennes, dont celle-ci – qui débute par un long roulement de timbales – est l’avant-dernière.

 

Roberto González-Monjas, direction

Victor Julien-Laferrière, violoncelle

 

Artistes

Roberto González-Monjas

Highly sought-after as a conductor and violinist, Roberto González-Monjas is rapidly making a mark on the international scene.

Victor Julien-Laferrière

1st Prize winner of the Queen Elisabeth Competition 2017 in Brussels, as part of the first edition dedicated to cello, Victor Julien-Laferrière also won the 1st Prize